Grimp'RSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Entrevue avec Oriane Bertone, qui participe à son premier Championnat de France seniors

Oriane Bertone est l’une des Françaises les plus talentueuses. S’étant particulièrement illustrée sur le circuit international la saison dernière (elle a terminé deux fois sur le podium pour sa première saison de Coupe du Monde), elle participe ce week-end à son tout premier Championnat de France seniors. À 16 ans seulement, elle est l’une des prétendantes sérieuses au titre national.

Entrevue avec la jeune réunionnaise, qui aborde cette compétition avec beaucoup d’envie.

Hello Oriane, le Championnat de France de bloc démarre dans quelques minutes, comment te sens-tu ?

Salut salut ! Je me sens plutôt bien actuellement, super agitée. J’ai bien hâte, je vais disputer mon premier Championnat de France seniors !!

Le week-end dernier, tu as fait l’impasse sur le Championnat de France jeunes, pourquoi ce choix ?

J’étais en plein cycle d’entraînement au moment du Championnat de France jeunes. L’accumulation de la fatigue des dernières semaines se faisait sentir, et la saison 2022 s’annonce longue. J’ai décidé de faire l’impasse sur ce championnat malgré l’envie de m’y rendre !

© Vladek Zumr

Tu vas disputer ton premier Championnat de France seniors, dans quel état d’esprit abordes-tu cette compétition ?

J’ai vraiment, vraiment, hâte. Ce sera ma première expérience en circuit format Coupe du Monde sur une compétition nationale, j’ai donc un peu de curiosité sur la façon dont la compétition va se dérouler, mais pas d’attentes particulières pour ce week-end.

Comment se passent les entraînements avec Nico Januel ? Te sens tu en forme physiquement ?

Ça se passe bien oui ! J’ai clairement progressé physiquement, sans perdre ma lucidité du point de vue technique. Ça fait plaisir de voir du progrès en tout cas !

© IFSC

Fanny Gibert est la tenante du titre, mais sur les deux dernières coupes de France, tu l’as battue. La bataille s’annonce donc serrée !

Fanny Gibert est une très bonne grimpeuse nationale et internationale, dont on connaît les performances. Mais il n’y a pas qu’elle, beaucoup d’autres fortes grimpeuses sont en lice. Malgré tout, mes adversaires restent les blocs 🙂 J’ai hâte de donner le meilleur de moi-même et tenter de trouver des solutions aux blocs complexes que nous auront concoctés les ouvreurs !

Plus globalement, quel est ton objectif cette saison ?

Revivre l’expérience des finales de Coupes du Monde serait magique. Ce qui m’est arrivé l’année dernière a été l’une de mes plus belles expériences en compétition, j’ai envie de vivre à nouveau l’expérience d’une finale mondiale 🙂


Lire aussi

Tout ce qu’il faut savoir sur le Championnat de France de bloc seniors 2022

Actu’ Team VA | Oriane Bertone et Fanny Gibert sur le podium de la Coupe de France de bloc de Paris

18 janvier 2022 à 15:58
Par : franchise

Ce week-end se tenait à Paris la dernière étape de Coupe de France de bloc seniors de la saison.

Nos athlètes du team Vertical’Art France étaient en feu pour cette compétition nationale d’escalade. Verdict : Oriane Bertone se classe deuxième de l’épreuve et Fanny Gibert complète le podium avec une très belle troisième place. La Belge Chloé Caulier, auteure d’une finale sensationnelle, est médaillée d’or. Chloé a fait parlé d’elle en décrochant sa première médaille continentale, l’argent, lors des Championnats d’Europe d’escalade 2020 à Moscou, en Russie.

Chez les hommes, ce sont trois Léo qui ont dominé les débats en finale pour se hisser sur le podium. Léo Favot s’imposer (1er) devant Leo Avezou (2e) et Léo Chiba (3e).

 

Qualifications parfaites pour Oriane et Fanny !

 

En phase de qualifications, les compétitrices devaient valider un total de 10 blocs pour décrocher un aller simple en finale. Oriane Bertone a presque réalisé un sans-faute avec 10 blocs topés en 11 essais, à un petit essai du perfect ! Fanny Gibert réalise aussi un excellent circuit de qualifs en topant à son tour les 10 blocs. Elle met 14 essais, autant que Camille Pouget (troisième des qualifs) mais avec 2 essais de zones de moins que sa concurrente.

résultats qualifications femmes coupe de france de bloc de paris 2022, oriane bertone et fanny gibert finissent respectueusement première et deuxième des qualifs

| Classement des qualifications des grimpeuses seniors (F) à la Coupe de France de bloc de Paris.

 

Les 6 finalistes du circuit féminin étaient, dans l’ordre : Oriane Bertone, Fanny Gibert, Camille Pouget, Lily Abriat, Chloé Caulier et Maïlys Piazzalunga. Au programme, 4 blocs à toper avec le moins d’essais pour départager nos finalistes.

Un bras de fer haletant a eu lieu entre Chloé Caulier et Oriane Bertone au sommet de cette finale électrique. Toutes les deux parviennent à valider les 4 blocs proposés, et c’est finalement Chloé qui prend le meilleur sur Oriane en mettant un seul essai de moins (6 vs 7) que notre athlète du VA Squad.

La réaction exclusive d’Oriane, qui nourrit quelques regrets après sa médaille d’argent, mais qui garde le sourire qui la caractérise si bien : « Je remporte les qualifs mais je lâche un essai de trop en zippant dans la dalle du B1 (bloc 1, ndlr) et ça me coûte la victoire. Morale : il faut flasher (rires). Bravo à Chloé pour sa finale parfaite et à Fanny aussi qui monte sur le podium avec nous. »

Les 4 autres finalistes dont fait partie Fanny n’ont rien pu faire face à Chloé et Oriane, qui étaient loin devant elles sur un petit nuage. Toutes les 4 n’ont validé qu’un seul bloc, mais c’est Fanny qui s’en sort le mieux avec 1 essai et les 4 zones validées. Suffisant pour s’emparer de la médaille de bronze et rejoindre Chloé et Oriane sur le podium final !

résultats finale seniors femmes coupe de France de bloc de Paris, Chloé Caulier en or, Oriane Bertone en argent et Fanny Gibert en bronze

| Classement de la finale des grimpeuses seniors (F) à la Coupe de France de bloc de Paris.

 

L’entraînement de nos sportives depuis l’automne a bien fonctionné et a fini par payer avec ce podium amplement mérité après tout le travail et les sacrifices d’Oriane et Fanny. Les performances de nos grimpeuses dans cette étape de test est de bon augure pour la nouvelle saison qui arrive sur les chapeaux de bloc, et surtout avant d’attaquer les Championnats de France d’escalade les 26 et 27 février prochains, à Plougoumelen, en Bretagne. Prêtes à batailler pour le titre national, nos grimpeuses seront au rendez-vous et donneront tout pour ajouter une nouvelle ligne à leur palmarès. Qui sera championne de France de bloc 2022 ? La réponse à la fin du mois prochain dans notre news qui sera consacrée aux nouveaux champions de France H et F !

 

N E V E R   S T O P   C L I M B I N G

Cet article Actu’ Team VA | Oriane Bertone et Fanny Gibert sur le podium de la Coupe de France de bloc de Paris est apparu en premier sur Vertical Art.

Deux françaises à bloc ! – Two French women crushing the boulders!

13 janvier 2022 à 20:17

Deux françaises à bloc aujourd’hui !

*** Oriane Bertone répète “Karma”, un des blocs iconiques de Fontainebleau :
La jeune étoile Réunionnaise Oriane Bertone, 16 ans, vient de s’établir à Fontainebleau pour pouvoir s’entrainer au pôle France. Bien lui en a pris car se dessine depuis quelques jours une fenêtre de collante qui lui a permis de rétablir au sommet d’un des classiques de la forêt, le célèbre “Karma” à Franchard Cuisinière, à son premier essai de la journée ! Ouvert par Fred Nicole en 1995, “Karma” propose 3 mouvements très purs de compression sur des plats précaires, un bloc fort esthétique et court qui peut résumer à lui seul l’essence de l’escalade bellifontaine. Démonstration de puissance et de facilité (“le fameux Bertone flow” si caractéristique) dans la vidéo ci-dessous pour la première féminine de ce passage mythique, et une nouvelle jolie croix pour Oriane ! Quelque chose nous dit que ce n’est pas fini, Oriane étant très proche dans un gros projet à Franchard… A suivre !

*** Premier 8A+ bloc pour Amandine Loury :
On connaissait les qualités d’Amandine en falaise avec de nombreuses réalisations difficiles à son actif, mais depuis quelques temps cette dernière se met à faire du bloc en milieu naturel très régulièrement. Et force et de constater que ça paye, avec la première féminine de “Tumult’Asie” à La Capelle (Gard) pour son premier 8A+. Il lui aura fallu 5 séances et là aussi des conditions de collante parfaites. Bravo les filles !

Photo de couverture : coll. Jean-Luc Jeunet

Two French women crushing the boulders!

*** Oriane Bertone climbs one of Font’s most iconic lines:

The young star from Reunion island Oriane Bertone (16 years old) just moved near Font in order to train at the French national centre. She was lucky to arrive this week, as the cold and dry weather spell means one thing only: sticky conditions in the forest, allowing her to climb “Karma” today on her first go of the session! Opened by Fred Nicole in 1995, “Karma” serves up 3 pure compression moves on desperate slopers, an aesthetic and short line which perfectly embodies the famed Font style and spirit. Watch the video above, displaying her customary ease and the power (aka “the Bertone flow”) for the first female ascent of this classic. And that’s another nice tick under Oriane’s belt! And its seems it’s not finished yet, Oriane having another project in Franchard… To be followed…

*** First 8A+ by Amandine Loury:
We know Amandine’s ability to score big in the rock climbing game with several extreme sends, but in the last few months Amandine has been bouldering more often too. And her work has paid off as she just claimed the first female ascent of “Tumult’Asie” in La Capelle (South of France) for her first 8A+. It took her 5 sessions and with good conditions today, success was awaiting. Congrats girls!

Cover Pic: coll. Jean-Luc Jeunet

Orian en plein crux dans “Karma” (coll. Stefano Bertone)

L’article Deux françaises à bloc ! – Two French women crushing the boulders! est apparu en premier sur Fanatic Climbing.

Oriane Bertone: « L’année prochaine je veux être capable de tenir toute une saison »

Salut Oriane, on commence par le commencement, dis-nous comment tu vas et comment tu occupes tes journées en ce moment ?

En ce moment ça va super bien, ou en tout cas bien mieux. Cette fin d’année a été assez difficile, j’ai décidé de faire une pause et de retourner chez moi quelques temps (1 mois et demi à la Réunion), et je suis déjà de retour sur le continent ! En ce moment c’est très dirigé escalade, je travaille sur mes cours en simultané et je grimpe en forêt quand je peux.

Cette année tu as fait ton entrée chez les seniors alors que tu n’es que cadette, quel bilan en tires-tu ? Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Cette année a été assez forte en émotions, dès la première coupe du monde je me suis retrouvée propulsée en finale puis sur le podium, c’était fou. Ça a bien marché sur les deux étapes à Salt Lake, puis chute libre. Je n’ai jamais vraiment réussi à comprendre pourquoi je me sentais comme ça, c’est comme si j’avais épuisé toutes mes ressources physiques et mentales. J’ai dû faire un gros travail sur moi-même, ça a été très dur pour moi de rester dedans et de continuer à m’entraîner, et le retour au bercail était nécessaire pour repartir à fond !

Comment s’est passée ton intégration au sein de l’équipe de France senior ? Tu n’y as pas vu trop de concurrence ou de « jalousie » envers toi ?

Mon intégration s’est faite plutôt rapidement, je connaissais déjà de près ou de loin les athlètes présentes en équipe donc ça s’est bien passé ! C’est une question assez complexe parce que je l’ai bien vécu, peut-être que d’autres l’ont un peu moins bien accepté.

Et concernant les athlètes internationaux, as-tu pu ressentir un bon accueil avec un œil bienveillant pour la « petite nouvelle » ?

Internationalement c’était avec des hauts et des bas. Meiringen a été l’étape la plus difficile pour moi, j’ai découvert le monde des seniors et durant toutes les vagues de compétition sur ma première étape, je me sentais comme « l’intrus » ou l’outsider. Mais j’ai rencontré du monde, et à partir de la deuxième CDM tout s’est mieux déroulé…

Maintenant que la saison est terminée, tu en profites pour aller dehors ? Tu as des projets ? Ou tu es déjà dans la préparation de la prochaine saison ?

J’ai repris l’entraînement et ma préparation compétition ! Après ma pause à la Réunion je n’avais qu’une envie: retourner m’entraîner. Évidemment, qui dit saison finie et condis à Bleau dis que ça grimpe dehors 🙂

Si je ne me trompe pas, c’est Nico Januel qui t’entraîne. Suite à ta saison, quels sont les nouveaux axes de travail qu’il a déterminé ?

On en a longuement parlé, et mon axe de travail principal est le basique physique: tenue de prise, blocs de force, compresses physiques… Tout ce qui fait mal quoi!

Comment se passe l’entraînement à ses côtés concrètement ? Est-ce que ça te change par rapport à tes années antérieures ?

Mon entraînement avec lui se passe bien, on se voit souvent et on forme un bon binôme avec beaucoup de suivi. Ça change beaucoup des dernières années, j’étais entraînée par mon papa jusqu’à très récemment alors c’est vrai que l’entraînement est très différent !

Avec mon père, on était sur un fonctionnement très ouvert avec la possibilité de rediscuter l’entraînement le moment même. C’était une façon de s’entraîner assez complexe puisque je rediscutais toutes les discussion sans être 100% en confiance. Avec Nico, c’est un programme fixe, qui s’adapte bien sûr, mais ça se base sur un planning qui ne bouge pas donc pas de négociations possibles 😉

L’année prochaine, tu te fixes quoi comme objectifs ?

L’année prochaine ça serait de revenir plus forte que cette année. Ça serait d’être capable de tenir toute une saison sans flancher à la fin, et de revivre l’expérience d’une finale et d’un podium !

Un peu de difficulté quand même ou seulement du bloc? 

Un peu de diff l’an prochain bien sûr. Je ne suis pas encore sure de l’importance de la discipline dans ma saison mais j’y serai.

Cet été, tu as dû suivre les JO de près… Qu’en as-tu pensé ?

Question assez complexe, j’ai adoré voir mon sport au jeux olympiques, ça fait bizarre ! Mais ça donne super envie, et ça a l’air d’être une expérience folle de pouvoir y participer, alors retour au boulot!

Es-tu officiellement dans un esprit de préparation pour les jeux de Paris 2024 ? Si oui, qu’est-ce que ça change pour toi ? Plus de pression ? Plus d’entraînement ? Plus de sacrifices ?

Honnêtement, pas totalement. Les JO pour moi c’est encore plus un rêve qu’un objectif. J’adorerais m’y rendre et grimper pour représenter mon pays, évidemment, mais je n’ai actuellement pas le niveau requis pour me permettre de penser aux JO comme un objectif.

Tu as un petit frère, Max Bertone qui cartonne bien également. Il n’y a pas trop de concurrence entre vous ? Ce n’est pas trop compliqué à gérer lorsque l’un des deux perf et pas l’autre ?

La relation que j’ai avec mon frère n’est pas plus spéciale qu’une relation fraternelle de base, on est frère et sœur, on se bat (souvent puisqu’on est tous les deux terriblement têtus) mais la concurrence qui s’est formée entre lui et moi reste l’une des choses qui m’ont faite progresser le plus (merci Max)

 

Pourquoi Oriane Bertone n’a pas participé aux championnats du monde jeunes?

Alors que les championnats du monde jeunes s’achèvent en Russie, vous êtes nombreux à avoir remarqué que notre cadette superstar Oriane Bertone n’était pas de la partie. Elle nous explique son choix…

Cette année j’ai décidé de laisser de côté les championnats du monde jeunes. Ça a été une décision assez difficile, d’autant que je n’ai participé à aucune compétition jeune en 2021; Ce n’est pas simple de se détacher des championnats du monde, ils n’ont pas eu lieu depuis 2019, année incroyable pour moi d’ailleurs!

Pour en revenir à mon choix, nous avons décidé en début d’année avec mon coach, Nicolas Januel, de prioriser le gain d’expérience en catégorie senior: ce choix de faire l’impasse sur les championnats du monde jeunes est donc dans la continuité. Mais je participerai au championnat du monde seniors, et qui n’en rêve pas? J’aurais effectivement pu me rendre aux championnats du monde jeunes, mais la fatigue du voyage et le stress total de la compétition m’auraient anesthésiés pendant quelques semaines et mes mondes seniors auraient possiblement été compromis. Alors maintenant, concentration sur l’entraînement pour y arriver à fond et me battre comme jamais 🙂

Rencontre avec Oriane Bertone, fraîchement médaillée d’argent à Salt Lake City !

Deux Coupes du Monde à son actif, deux finales consécutives et deux médailles d’argent autour du cou.

Nous savions que la jeune Oriane Bertone, 16 ans seulement, allait frapper un grand coup lors de son arrivée sur la scène internationale senior. Mais nous ne nous attendions pas à de telles prouesses. À travers sa grimpe et sa façon d’appréhender les compétitions, Oriane Bertone nous livre une véritable leçon d’escalade. Elle nous prouve qu’en grimpant avec le coeur, sans se mettre de pression et en se concentrant sur le plaisir de vivre le moment présent, tout est possible.

Au lendemain de sa deuxième place à Salt Lake City, Oriane nous livre ses impressions et la façon dont elle a vaincu l’ensemble de cette Coupe du Monde.

C’était une super compétition, j’avais zéro stress, juste l’envie de grimper et d’en profiter pour gagner en expérience. C’était une vague de qualifications un peu compliquée pour moi, un échauffement un peu mal géré m’a coûté l’efficacité dans les blocs un peu musclés du circuit, et presque mon entrée en demi-finale. Heureusement, je me suis remobilisée mentalement pour être en forme en demi-finale le lendemain et casser du bloc !

Et justement, la vague de demi était un peu plus dans mon style et j’ai mieux géré mon échauffement. J’étais toutefois un peu plus faible mentalement, mais bien plus prête physiquement. Suspense jusqu’à la dernière grimpeuse et passage en finale avec une 6ème place bien stressante.

Enfin une nouvelle entrée en finale, c’était que du bonus, j’avais une super envie et plein d’énergie à déployer ! À la lecture des blocs, je me rends compte que tous sont super dans mon style, c’est incroyable. J’étais motivée à l’extrême, j’avais zéro stress et j’ai fait mon circuit comme à l’entraînement. Et ça a plutôt bien fonctionné 🙂

Un stress de fin et un dernier « combat » avec Brooke pour la deuxième place, je termine super satisfaite de ma grimpe en finale, et j’ai hâte de remettre ça de nouveau la semaine prochaine ! »


Lire aussi | Incroyable !! Nos deux jeunes français décrochent l’argent à Salt Lake City !


Incroyable !! Nos deux jeunes français décrochent l’argent à Salt Lake City !

Quelles finales époustouflantes de la part de nos deux jeunes français Oriane Bertone et Mejdi Schalck ! Nos deux cadets âgés respectivement de 16 ans et 17 ans ont réussi une performance historique: monter tous les deux sur la deuxième marche du podium de la Coupe du Monde de Salt Lake City, la deuxième de leur carrière !

Une deuxième médaille d’argent consécutive pour Oriane Bertone…

Il y a encore un mois, Oriane Bertone n’avait jamais participé à une Coupe du Monde. Quelques jours plus tard, la voici maintenant double médaillée d’argent ! À Meiringen, pour sa première participation à une compétition internationale senior, la jeune réunionnaise de 16 ans se payait le luxe de décrocher la seconde place. Une entrée fracassante dans la cour des grands, qui nous laissait présager de belles choses pour l’avenir… Un avenir qui s’est avéré être très proche. En effet, Oriane Bertone a confirmé son énorme potentiel cette nuit, en montant de nouveau sur la deuxième marche du podium à Salt Lake City.

Pourtant, notre jeune française a flirté avec la limite tout au long du week-end. En qualification, elle terminait 18ème; deux places de plus et la compétition s’arrêtait là pour elle. Mais toutes les cartes étaient redistribuées en demi-finale. De nouveau, Oriane manquait de passer à la trappe: elle se classait 6ème et écopait de la dernière place qualificative pour les finales, à un essai près. Mais cette nuit, de nouveau, les cartes étaient redistribuées et une nouvelle compétition commençait.

Oriane Bertone nous a prouvé une chose: la relève française est assurée ! © Vladek Zumr

… Au terme d’un suspense insoutenable !

Et quelles magnifiques finales féminines à Salt Lake City ! Le premier bloc, très technique, met les compétitrices dans le bain des finales. Ça passe à vue pour les deux jeunes stars américaines Natalia Grossman et Brooke Raboutou, tandis qu’Oriane Bertone et Miho Nonaka auront besoin d’un essai supplémentaire pour valider le bloc.

Le bloc 2, beaucoup plus physique, ne départagera pas le quatuor de tête puisque toutes l’enchaîneront à vue. Mais la compétition prend un tournant majeur dans le troisième passage des finales. Oriane Bertone ne parvient pas à tenir une grosse pince fuyante juste avant la dernière prise du bloc et repart en isolement en ayant seulement validé la zone. En revanche, c’est de nouveau un top pour les deux américaines Natalia Grossman et Brooke Raboutou, qui semblent galvanisées par le fait de grimper à domicile.

À seulement 19 ans, Natalia Grossman a fait sensation devant son public. © Vladek Zumr

Pourtant, rien n’était encore joué et il aura fallu attendre les toutes dernières secondes de la compétition pour déterminer la gagnante de cette étape de Coupe du Monde ! En effet, le dernier bloc des finales, composé d’un jeté, ne résistera pas à Oriane Bertone, qui l’enchaîne en 4 essais. Elle prenait ainsi la tête du classement provisoire, car Brooke Raboutou ne réussira pas à faire le bloc et n’atteindra même pas la zone. À ce moment de la compétition, seule Natalia Grossman pouvait encore truster la médaille d’or à Oriane. Mais l’américaine semble en grande difficulté et n’arrive pas à négocier le jeté pour atteindre la prise de zone. Après 9 essais en vain, il ne lui reste alors plus que 40 secondes au compteur pour tenter d’enchaîner ce bloc et repasser devant notre française. Finalement, son dixième et dernier essai sera le bon et Natalia Grossman atteindra la prise finale, devant un public américain déchaîné !

Elle décroche donc l’or, devant Oriane Bertone, qui s’adjuge une deuxième médaille d’argent consécutive. Enfin, Brooke Raboutou monte sur la troisième marche de son premier podium international senior. Moyenne d’âge des médaillées: 18 ans seulement !

Un podium féminin rempli d’émotions © Bree Robles

Les résultats complets femmes:

Mejdi Schalck, le grimpeur capable de tout !

Chez les hommes, nos espoirs français reposaient sur les épaules de Mejdi Schalck. Ce jeune grimpeur de 17 ans avait fait sensation forte pour son entrée sur la scène internationale senior. C’était l’été dernier, lors de la Coupe du Monde de difficulté de Briançon. Aussi inattendu que cela puisse paraître, Mejdi avait réussi à se hisser en finale de sa première compétition mondiale, au terme d’un run qui restera gravé dans les annales.

Cette année, nous le retrouvions à Meiringen pour sa première participation à une Coupe du Monde de bloc cette fois-ci. Il parvenait à décrocher sa place en demi-finale et terminer 12ème de la compétition. Après un rapide passage sur les Championnats d’Europe jeunes au début du mois (où il raflait les titres en bloc et en difficulté), Mejdi était de retour aux côtés des seniors pour disputer sa deuxième Coupe du Monde de bloc à Salt Lake City ce week-end.

Dès les qualifications, nous sentions le jeune homme en grande forme: il s’offrait la troisième place du classement, en étant le seul compétiteur à enchaîner trois des quatre premiers blocs à vue !

Puis, en demi-finale, Mejdi faisait preuve d’abnégation: après 11 essais infructueux, il parvenait, lors de son 12ème et dernier essai, à valider le bloc 2, alors qu’il ne lui restait plus que 3 secondes au compteur ! Une sublime performance qui lui permettra de prendre la 6ème et dernière place qualificative pour ses premières finales en Coupe du Monde de bloc.

Mejdi Schalck enchaînait sur le gong le bloc 2 des demi-finales, une performance qui lui vaudra son ticket pour les finales.

En finale, Mejdi aura prouvé qu’il est bel et bien capable de tout. Pourtant, la soirée ne commençait pas parfaitement bien pour notre français. Bien qu’il arrive à valider la prise de zone du premier bloc, il ne parvient pas à concrétiser ses essais jusqu’au sommet et retourne en isolement sans avoir empoché ce premier passage, qui sera réussi par la moitié des finalistes.

Mais il en fallait bien plus pour décourager Mejdi ! Malgré son manque d’expérience à l’international, le français ne se laisse pas perturber par ce manque de réussite. Au contraire même ! Il arrive dans le bloc 2 extrêmement déterminé et l’enchaîne… à vue !

Dans le bloc 3, notre jeune français de 17 ans fait de nouveau sensation ! Un départ la tête en bas, qui ne sera réussi que par trois grimpeurs: Adam Ondra, Jakob Schubert et Mejdi Schalck, qui le valide en 2 essais seulement. Le public n’en croit pas ses yeux…

Et pour couronner le tout, Mejdi termine sa première finale mondiale en bloc de la plus belle des manières: il enchaîne le dernier bloc à vue, en quelques secondes seulement ! Mejdi explose de joie: il vient de décrocher la médaille d’argent. La première de sa carrière, qui s’annonce absolument prometteuse.

Mejdi Schalck a prouvé qu’il était capable de rivaliser face aux meilleurs grimpeurs du monde. © Vladek Zumr

Une deuxième victoire consécutive pour Adam Ondra !

Cela faisait plus de quatre ans qu’un grimpeur n’avait pas remporté deux Coupes du Monde de bloc consécutives chez les hommes. Après sa médaille d’or à Meiringen le mois dernier, tous les regards étaient rivés sur Adam Ondra. Le tchèque allait-il rompre le sort et monter sur la plus haute marche du podium de nouveau à Salt Lake City ?

Oui. Il l’a fait ! Adam Ondra est allé chercher la médaille d’or de la plus belle des manières. Après une deuxième place en qualification, puis en demi-finale, le tchèque a récupéré sa place de prédilection à l’issue des finales.

Comment ? En étant le seul compétiteur à enchaîner tous les blocs de la finale. S’il mettra 5 essais avant de valider le premier passage, Adam Ondra passe ensuite en mode machine: il enchaîne les trois autres blocs à vue, sans commettre la moindre erreur. Une performance qui lui vaudra une deuxième médaille d’or consécutive, juste devant notre français Mejdi Schalck et l’autrichien Jakob Schubert, qui repart avec le bronze.

Personne n’aura réussi à stopper Adam Ondra dans sa quête de victoires. © Vladek Zumr

Les résultats complets hommes:

Prochain rendez-vous le weekend prochain, à Salt Lake City de nouveau.

Le replay des finales:

Oriane Bertone: « Ça me fait bizarre de savoir que j’ai ma place dans une finale de coupe du monde »

Quelques heures après sa première finale de coupe du monde de bloc, et par la même occasion son premier podium (médaille d’argent pour rappel), Oriane Bertone a répondu à quelques questions… 


Qu’est-ce que tu ressens à chaud après cette finale de fou?

Pour le coup, pas grand chose. Hier soir, j’étais toujours coincée dans l’excitation et la motivation de l’après-effort, juste avant l’évacuation du stress ! Des félicitations que j’avais du mal à comprendre au début, mais petit à petit j’ai réalisé : deuxième place à ma première coupe du monde. « quoi ? 2ème ?», « incroyable » et « c’est si fou » étaient les seuls mots qui sortaient de ma bouche, à répétition, on peut dire que je ne m’y attendais pas !

Parle nous du bloc 3 que tu sors à la dernière seconde…

Un bloc 3 très dans mon style, que je comprends très rapidement mais beaucoup d’essais parasites marqués pas des zipettes, et un dernier essai a l’arrache, pour le fun, que je mets sans avoir aucune idée du temps restant… les copains derrière qui hurlent à la mort, je comprends qu’il faut que je me bouge, et j’arrête enfin de réfléchir pour engager le dernier mouv !

Et le bloc 4 on t’a senti perdre ta sérénité, raconte nous!

Le bloc 4, tout autant dans mon style. Je flashe la zone, et zippe en engageant sur la fissure, et jamais je n’ai réussi à remonter. Je me suis prise une redescente soudaine de la pression et plus rien n’allait. J’oubliais mes méthodes, plus aucune trace de force mentale et mon corps qui criait à l’aide… ça m’a agacé, je m’impatientais et à partir du moment où tu t’impatientes sur un bloc technique, plus rien ne fonctionne. Terminé pour Ori !

Que Dire de Janja Garnbret?

Janja toujours aussi impériale. un niveau incroyable et une maîtrise des mouvements folle; j’ai encore du boulot. Retour à l’entraînement !

Si je te dis que tu viens d’entrer dans le top niveau mondial tu me dis quoi?

Ça me fait bizarre de savoir que j’ai ma place dans une finale de coupe du monde. Effectivement ça me fait plaisir, et c’est vrai que je suis entrée dans « la cour des grands » mais rien n’est encore gagné ! Hâte de voir à l’occasion d’une autre compétition si je me débrouille sur d’autres styles d’ouverture !

Un dernier mot à ajouter après ton exploit?

Les coupes du monde ça fatigue, si vous ne me voyez plus ou que je ne réponds plus dans les jours qui suivent c’est que je suis en période d’hibernation!

Oriane Bertone nous livre ses impressions juste avant la finale !

Oriane Bertone a fait le show en demi-finale de la Coupe du Monde de Meiringen. Il y a encore 48 heures, elle n’avait jamais pris part à la moindre compétition internationale senior. La voici aujourd’hui en finale d’une Coupe du Monde, après avoir terminé 3ème des qualifications et 2ème des demi-finales.

Alors, ça fait quoi Oriane d’être en finale de sa toute première Coupe du Monde ?

Pour être honnête, j’étais assez stressée ce matin, même si je savais que je n’étais là que pour me faire plaisir ! Mais heureusement, j’ai réussi à me détendre petit à petit et je suis arrivée devant les blocs motivée et prête à faire de mon mieux !

Ce circuit de demi-finale était bien dans mon style, c’étaient des blocs à méthodes, où la gestuelle et le placement étaient de rigueur… J’ai beaucoup apprécié !

Le seul mot qui me vienne à l’esprit actuellement, c’est « WOW » ! C’est fou ! C’est quelque chose que je rêvais d’accomplir il y a quelques années et maintenant, ça y est, j’y suis… C’est incroyable.

Pour le coup, pas de pression pour la finale, je vais m’éclater et profiter à fond des blocs. C’est que du bonus ❤ »


Lire aussi Coupe du Monde de Meiringen: Oriane Bertone fait le show !


Coupe du Monde de Meiringen: Oriane Bertone fait le show !

Les demi-finales de la Coupe du Monde de Meiringen viennent de s’achever. Des surprises ? Il y en a eu ! Voici tout ce qu’il ne fallait pas louper.

Oriane Bertone en finale de sa première Coupe du Monde !

Elle l’a fait ! Oriane Bertone a réussi à décrocher sa place en finale de sa toute première Coupe du Monde ! La jeune française a fait sensation auprès du monde entier ce matin. Elle est venue bousculer la hiérarchie au sommet du tableau, en prenant la 2ème place du classement général, devant des cadors de la discipline.

La jeune réunionnaise donnait le ton dès le premier bloc. En toute sérénité, elle parvient au sommet de cette dalle, à vue. Puis, elle toppe le second bloc en seulement 2 essais. Elle enfonce le clou dans le quatrième et dernier bloc des demi-finales, en l’enchaînant en 2 essais également. 3 blocs en 5 essais, et voilà qu’Oriane Bertone se voyait propulser à la 2ème place du classement général… À 16 ans seulement !

Le seul mot qui me vienne à l’esprit actuellement, c’est « WOW » ! C’est fou ! C’est quelque chose que je rêvais d’accomplir il y a quelques années et maintenant, ça y est, j’y suis… C’est incroyable. »

Oriane Bertone

Seule Janja Garnbret fera mieux que notre jeune française. La slovène domine complètement ce circuit de demi-finale, en étant la seule compétitrice à topper tous les blocs. Sur les quatre tracés, elle en enchaîne trois à vue, et ne lâche qu’un essai supplémentaire dans le troisième bloc, qu’elle sera la seule à réaliser !

Adam Ondra, toujours en tête !

Chez les hommes, Adam Ondra conserve la première place du classement. Le tchèque mettra 4 essais pour venir à bout de la première dalle et se fera renvoyer au tapis sans parvenir à valider la prise de zone du bloc 2. Mais Adam Ondra ne perd pas espoir et se reprend à la fin du circuit. Il enchaîne le troisième bloc en seulement 2 essais et randonne littéralement le dernier bloc, composé d’une fissure, à vue.

Ainsi, à la fin du circuit, il est le seul à comptabiliser 3 blocs, ce qui lui permet de conserver la tête du classement général.

Une armée japonaise en finale !

Les japonais n’ont pas perdu leurs bonnes vieilles habitudes. Sur les six finalistes hommes ce soir, quatre seront japonais ! Tomoaki Takata, Yoshiyuki Ogata, Sohta Amagasa, et Kokoro Fujii ont réussi à enchaîner 2 blocs et à se qualifier pour les finales de cette première Coupe du Monde de l’année. Leur objectif maintenant: aller détrôner Adam Ondra de la première place.

Pas de finale pour Julia Chanourdie, Manu Cornu ou Mejdi Schalck

Si Oriane Bertone a brillé sur ces demi-finales, nos trois autres français en lice n’ont pas réussi à rentrer dans le top 6. Julia Chanourdie se fait bousculer sur ce circuit et ne parvient à valider aucune zone. Elle termine 18ème de la compétition.

Chez les hommes, très bon départ de la part de nos deux tricolores Manu Cornu et Mejdi Schalck. Tous deux enchaînent la dalle en seulement 2 essais. Mais la suite du circuit, plus physique, semble plus compliquée pour eux. Manu valide la zone du troisième bloc sans parvenir à concrétiser, tandis que Mejdi parvient à négocier la fissure du quatrième bloc, mais chute à la fin. Ils terminent respectivement 11ème et 12ème de ces demi-finales.

Les résultats complets des demi-finales

La suite du programme

Samedi 17 avril:

19h15: Finale hommes
20h45: Finale femmes


Lire aussi | Toutes les infos sur la journée d’hier: résultats, impressions de grimpeurs, replays, résumés…


Oriane Bertone: « Mon objectif premier : me faire plaisir ! »

Oriane Bertone est l’une des plus grandes espoirs françaises. À seulement 16 ans, elle a déjà tout d’une grande championne. D’ailleurs, son palmarès a de quoi impressionner: quadruple vainqueur d’étape de Coupe d’Europe, Championne d’Europe de bloc et de difficulté jeune et Championne du Monde jeune de bloc et de difficulté… Depuis ses débuts, Oriane collectionne les médailles. D’ailleurs, toutes les compétitions internationales auxquelles elle a participé se sont soldées par une médaille (d’or dans 80% des cas !).

Son entrée sur le circuit senior était donc attendu avec impatience. Ayant soufflée ses 16 bougies le mois dernier et étant en catégorie cadette 1, elle validait enfin les critères lui permettant de prendre part aux compétitions internationales seniors.

© Aurele Bremond

Tout comme Mejdi Schalck, elle faisait donc ses premiers pas en Coupe du Monde pour la première fois hier, lors des qualifications de la Coupe du Monde de Meiringen. Des premiers pas très prometteurs puisqu’elle réalisait la meilleure prestation tricolore de la journée en trustant la troisième place du classement général, juste derrière Janja Garnbret et Akiyo Noguchi !

À l’issue de ce tour de qualification, Oriane nous a confié quelques mots:

Honnêtement, j’étais assez stressée avant de me lancer ! J’appréhendais mon entrée en senior en tant que Cadette 1, et c’est vrai qu’entrer dans le monde agité des seniors fait toujours peur ! Mais je me suis fait plaisir, j’ai bien géré et ça s’est bien passé !

Avant de venir sur cette Coupe du Monde, j’ai continué mon entraînement habituel, j’ai peut-être fait un peu plus de simulations de circuits, un peu de travail vis-à-vis de la gestion du temps et des méthodes et un peu (beaucoup) de motivation 🙂

L’efficacité était de rigueur sur ce tour de qualification. Il fallait faire les blocs en peu d’essais ou rien, donc c’était assez stressant ! Je suis plutôt contente d’avoir pu mettre en place aussi vite la prise d’informations et la justesse des mouvements.

Mon objectif premier : me faire plaisir ! Le second: prendre des repères et repérer les pistes de travail pour plus tard ! Ça fait un peu bizarre de grimper aux côtés des « cadors », mais ça fait du bien de voir que j’ai ma place dans ce petit groupe de grimpeurs incroyables ! »


Lire aussi | Coupe du Monde de Meiringen: Janja Garnbret et Akiyo Noguchi en tête des qualifications !


Oriane Bertone et Mejdi Schalck décrochent leur place en équipe de France seniors !

Alors que la saison internationale est sur le point d’être lancée, un sélectif national était organisé à Bleau ce week-end, afin de constituer l’équipe de France qui se déplacera sur les premières Coupes du Monde.

Une quarantaine de grimpeurs s’étaient donc donné rendez-vous dans la salle Karma à Bleau ce week-end, pour s’affronter dans deux circuits de compétition. Le but ? Décrocher l’unique place mise en jeu pour intégrer l’équipe de France sur les premières Coupes du Monde de bloc 2021 et ainsi rejoindre Manu Cornu, Micka Mawem et Fanny Gibert, déjà sélectionnés suite à leurs résultats de 2019.

Et la jeunesse a frappé fort ce week-end ! Chez les hommes comme chez les femmes, cette place en équipe de France seniors a été remportée par deux de nos plus prometteurs grimpeurs, qui ont confirmé ce week-end qu’ils avaient toutes les cartes pour aller se battre sur les compétitions internationales seniors.

Chez les femmes, c’est Oriane Bertone qui s’impose. Elle remporte le premier circuit d’une main de maître, raflant les 100 points attribués au vainqueur du circuit. Puis, elle réitère cette performance dans le deuxième circuit et s’empare de la tête du classement. Un sans-faute pour la jeune réunionnaise, qui fêtera ses 16 ans dans deux jours et qui participera dans un mois à sa première Coupe du Monde de bloc.

La compétition s’est plutôt bien déroulée pour moi, même si je démarrais dernière du premier circuit du fait que je n’avais pas de classement antérieur en senior. Beaucoup d’attente mais une ambiance vraiment top dans l’iso.

Le premier circuit a été plus compliqué car je n’étais pas assez concentrée et j’ai eu du mal à me battre dans les blocs. Heureusement que le premier bloc était plutôt facile, ce qui m’a permis d’entamer en douceur la compétition. Pour le deuxième circuit, j’étais bien plus préparée et il m’a semblé plus facile que le premier, alors que ce n’était pas forcément le cas.

C’est une super expérience pour moi et je suis super contente de pouvoir intégrer le circuit international senior de cette façon-là. »

Oriane Bertone aura profité de sa souplesse légendaire pour remporter ce sélectif et décrocher sa place en équipe de France © Arthur Delicque

Chez les hommes, c’est Mejdi Shalck qui s’offre le maillot bleu ! On se souvient de l’énorme performance qu’il avait réalisée sur la Coupe du Monde de difficulté de Briançon cet été. Il s’agissait de la première compétition internationale à laquelle Mejdi participait, à l’issue de laquelle il parvenait à rentrer en finale. Ce week-end, Mejdi remporte le premier circuit et termine troisième du second circuit. Au classement général, il sera le grimpeur à compter le plus de points, décrochant donc sa place en équipe de France de bloc seniors.

J’y suis allé sans trop de pression, je savais que j’avais une carte à jouer, mais arrivé devant les blocs, je me suis laissé grimper sans me prendre la tête et en étant bien énervé ! Et ça c’est plutôt bien passé !

Je ne réalise vraiment pas que j’ai décroché ma place en équipe de France de seniors, je n’arrive pas à y croire, ça me paraît impossible… C’est un peu un rêve qui se réalise.

Pour l’instant je crois que je ne suis qualifié que pour l’étape de Coupe du Monde de Meiringen, étant donné que celles en Chine ont été reportées, mais c’est déjà une opportunité incroyable pour moi ! »

Les résultats complets du sélectif:

Prochain rendez-vous les 20 et 21 mars pour ceux qui n’ont encore pas saisi leur chance.

fEn effet, en raison de la crise sanitaire et de la reprogrammation des Championnats de France de bloc, une compétition sélective de remplacement aura lieu dans la salle Vertical Art de Rungis. Les vainqueurs de ce sélectif décrocheront leur place en équipe de France à leur tour.

❌